Menu

Adaptation des caractéristiques opérationnelles des forces

Mirage 2000N en vol. Crédit = Olivier RAVENELMirage 2000N en vol. Crédit = Olivier RAVENEL

La France est favorable à une réduction des niveaux d’alerte opérationnelle des systèmes d’armes nucléaires, dès lors que le contexte stratégique le permet et que les conditions de notre sécurité globale sont maintenues. Elle a pris des mesures importantes en ce sens, qui apportent des réponses concrètes et fiables :

- Déciblage des moyens nucléaires français, annoncé en 1997, et constamment réaffirmé depuis. Cela signifie que depuis cette date aucune arme nucléaire française n’est pointée à l’avance sur une cible particulière.

- Allègement de la posture d’alerte des deux composantes en 1992 et 1996. Ces réductions des niveaux d’alerte ont porté tant sur les délais de réaction des forces que sur le nombre de systèmes d’armes.

Par ailleurs, des moyens techniques importants, ainsi que des procédures strictes, rigoureuses et efficaces ont été mis en œuvre par la France pour garantir qu’aucune arme ne peut être utilisée sans l’ordre du président de la République.

En savoir plus
- Lire le décret n° 2009-1118 du 17 septembre 2009 relatif au contrôle gouvernemental de la dissuasion nucléaire

Partager