Menu

Intervention prononcée par M. Eric Danon Ambassadeur, Représentant permanent de la France à la Conférence du Désarmement, lors de la dernière session plénière de la Conférence d’examen du TNP (28.05.10)

" Mon pays se félicite de l’adoption, par notre conférence d’examen d’un document final comportant une feuille de route ambitieuse, apte à relancer la dynamique de ce Traité essentiel qu’est le TNP. Ma délégation souhaite vous féliciter et vous remercier, M. le Président, ainsi que toute votre équipe et les présidents des commissions et des organes subsidiaires, pour vos efforts sans relâche, qui ont permis ce succès. Je voudrais aussi m’adresser à mes collègues ici présents, qui ont œuvré à ce que, dans les dernières heures, le document final ne soit pas réouvert. Je sais et apprécie pleinement les efforts qu’ils ont déployés en ce sens.

Monsieur le Président, notre succès est collectif. C’est un grand résultat pour nos efforts de non-prolifération, de désarmement, de développement du nucléaire civil, et pour notre sécurité collective. C’est un témoignage de l’attachement de la communauté internationale au Traité.

Avec les plans d’action que nous avons agréés, nous disposons d’une approche ambitieuse, concrète, et équilibrée, pour les prochaines années. Bien sûr, sur certains points, nous aurions souhaité aller plus loin, par exemple dans la nécessaire réponse que nous devons apporter aux crises de prolifération iranienne et nord-coréenne.

Mais le plus important est que, par cet accord, nous venons d’affirmer une volonté politique forte de la communauté internationale, celle de rechercher un monde plus sûr.

Comme ma délégation l’a souligné lors de la conférence, les mots ne suffisent pas. Maintenant, c’est à nous tous d’agir. En répondant fermement aux crises de prolifération et en soutenant l’action de l’AIEA et du Conseil de sécurité pour lutter contre la prolifération ; en poursuivant nos efforts concrets de désarmement nucléaire, mais aussi, comme nous y invite le Traité, en nous mobilisant tous dans tous les autres domaines du désarmement ; en coopérant pour le développement responsable de l’énergie nucléaire civile. Nous souhaitons aussi vivement que se réalise ce projet de conférence sur le Moyen-Orient, qui représenterait une avancée dans la mise en œuvre de la résolution de 1995. Avec ses partenaires de l’Union européenne, la France est prête à travailler activement dans tous ces domaines, avec vous tous, dans les mois et les années à venir."

Pour en savoir plus : Projet de document final en anglais (PDF - 1.2 Mo)

Partager