Menu

Evénement parallèle « Préparation et réponse d’urgence aux accidents nucléaires et radiologiques » (12 mai 2015)

Evénement parallèle organisé par la France : « Préparation et réponse d'urgence aux accidents nucléaires et radiologiques » (12 mai 2015)Evénement parallèle organisé par la France : « Préparation et réponse d'urgence aux accidents nucléaires et radiologiques » (12 mai 2015)

L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, conséquence dramatique d’une catastrophe naturelle sans précédent, a rappelé que pour continuer à jouer son rôle dans les bouquets énergétiques futurs, l’énergie nucléaire doit se développer dans le cadre des plus hauts standards de sûreté. Il a également démontré l’importance de la coopération et coordination internationales dans ce domaine. La France soutient pleinement le plan d’action sur la sûreté nucléaire de l’AIEA, adopté en 2011. En particulier, la France s’est engagée pour le renforcement de la préparation et la réponse aux situations d’urgence.

Améliorer la sûreté, c’est également se préparer à l’éventualité d’un accident. Face à une catastrophe frappant plusieurs territoires, une assistance extérieure peut être nécessaire au niveau bilatéral, régional ou multilatéral. La France appelle donc à une meilleure coordination des actions entreprises en cas d’accident, en invitant tous les États membres à coopérer plus activement avec l’AIEA, à rejoindre le réseau RANET (Réseau global d’assistance nucléaire) et à enregistrer leurs capacités nationales d’assistance.

C’est dans ce cadre que la France a organisé mardi 12 mai 2015 au siège des Nations Unies à New York en marge de la Conférence d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire, un évènement parallèle sur les préparation et réponse d’urgence aux accidents nucléaires et radiologiques.

Evénement parallèle organisé par la France : « Préparation et réponse d'urgence aux accidents nucléaires et radiologiques » (12 mai 2015)Evénement parallèle organisé par la France : « Préparation et réponse d'urgence aux accidents nucléaires et radiologiques » (12 mai 2015)

Mme Marion Paradas, Ambassadrice, Représentante permanente de la France auprès des organisations internationales à Vienne, modérait le panel d’intervenants constitué par l’Ambassadeur des Émirats Arabes Unis à Vienne, M. Hamad Al Kaabi, M. Geoffrey Shaw, représentant du directeur général de l’AIEA auprès des Nations Unies, M. Olivier Isnard de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), et Mme Priscille Mesme qui a présenté la Force d’action rapide nucléaire (FARN) du groupe EDF. Suite aux présentations, l’auditoire a eu l’occasion d’interagir avec les intervenants.

Voir les interventions :

Lire le document de travail déposé par la France pour la Conférence d’examen de 2015 : "Préparation et réponse aux situations d’urgence nucléaire et radiologique" (PDF 33.8 ko).

Consulter la page Priorité à la sûreté nucléaire.

Partager