Menu

Désarmement

De façon constante et concrète, la France œuvre en faveur du désarmement au niveau international. Nous ne pouvons en effet continuer à avancer sur la voie du désarmement que si la volonté de progresser est unanimement partagée. La transparence, la confiance et la réciprocité sont la base de la sécurité collective et du désarmement. À l’occasion de sa présidence de l’Union européenne en 2008, la France s’est engagée résolument afin que l’Europe formule, pour la première fois, des initiatives ambitieuses en la matière.

Sur la base des propositions formulées en 2008, la France a, conjointement avec ses partenaires européens, présenté un plan d’action en matière de désarmement dans la perspective de la Conférence d’examen du TNP de 2010, qui a été endossé par les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne en décembre 2008 :

- La ratification universelle du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires et l’achèvement de son régime de vérification, ainsi que le démantèlement, dès que possible, de toutes les installations d’essais nucléaires, de manière transparente et ouverte à la communauté internationale.

- L’ouverture sans délai et sans pré-conditions de la négociation d’un traité d’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes nucléaires, ainsi que la mise en place d’un moratoire immédiat sur la production de ces matières et le démantèlement des installations dédiées à leur production.

- La mise au point par les puissances nucléaires de mesures de confiance et de transparence.

- La mise en œuvre du nouvel accord START signé par les États-Unis et la Russie, ainsi qu’une réduction globale du stock mondial d’armes nucléaires conformément à l’article VI du TNP, en particulier par les États qui possèdent les plus larges arsenaux.

- La prise en compte des armes nucléaires tactiques, par les États qui en possèdent, dans les processus globaux de maîtrise des armements et de désarmement, en vue de leur réduction et de leur élimination.

- L’ouverture de consultations sur un traité multilatéral interdisant les missiles sol-sol de portée courte et intermédiaire.

- L’adhésion et la mise en œuvre par tous du Code de conduite de la Haye.

- Au-delà, une mobilisation dans tous les autres domaines du désarmement.

Partager